Société

Accidents de la route : vers des contrôles de sécurité dans les gares routières

Accident_togo

Au Togo, les associations des conducteurs et les municipalités envisagent de mener des contrôles en amont dans les gares routières, pour s’assurer que les véhicules ne sont pas surchargés ou sont assurés.

L’information émane d’une rencontre entre le ministre chargé des transports, Atcha-Dedji Affoh, les responsables de la faîtière patronale togolaise des transporteurs routiers, et les représentants des transporteurs de tout le pays, jeudi 30 juin 2022.

5 gare routiere

Il s’agissait pour le ministre, associé à son collègue de la protection civile, Yark Damehame, de sensibiliser ces acteurs au respect du code de la route, à la suite d’un accident de la route particulièrement meurtrier, qui a fait 13 morts et 15 blessés, sur la nationale 1, à la hauteur du Village de Bako (8 km au sud de Wahala, localité elle-même située à 120 km de Lomé).

« Nous avons convenu d’inviter tous les transporteurs, de Cinkassé à Lomé, pour une sensibilisation et nous prenons conscience de que ce que souvent les contrôles que les forces de l’ordre font, ce n’est pas pour leur simple plaisir, mais justement pour éviter ce genre de choses. Pour qu’on comprenne l’importance de la sécurité routière. », a indiqué le ministre.

« Aujourd’hui, l’Etat fait beaucoup d’efforts sur les infrastructures de sécurité routière, nous avons voulu recentrer le débat pour qu’on prenne conscience de cela. », a-t-il ajouté.

6 gare routiere

Pour Yaya Oukpedjo, Président de l’Union des Syndicats des Conducteurs Routiers du Togo (USYCORT), outre les mesures qui seront prises de leur côté pour accompagner le gouvernement dans ses efforts pour la sécurité sur les routes, il s’agit aussi de sensibiliser les passagers, de les pousser à ne prendre que des véhicules techniquement au point, et refuser la surcharge.

Au Togo, les accidents de la route ont fait 600 morts en 2021 (contre plus de 550 en 2020), selon les données du ministère de la Sécurité et de la Protection civile.

Les principales causes étant notamment les excès de vitesse, les surcharges et le non-respect du code de la route.

Source : Togo First

About author

Blaise AKAME / Directeur de Publication