Politique

Alternance au Togo : Tchatikpi parle, Habia montre les muscles !

Le premier a le verbe, le second a un grand gabarit. Duo inséparable depuis quelques mois, Ouro-Djikpa Tchatikpi et Nicodème Habia veulent désormais peser très lourd sur l’échiquier politique au Togo. Les deux opposants disent réfléchir à la meilleure posture à adopter face au pouvoir en place. Ils comptent donc relancer la mobilisation pour la reprise de la lutte pour l’alternance.

Aperçus en début de semaine aux côtés des premiers responsables de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK), lors d’une conférence, les deux hommes soutiennent mettre de coté les divergences d’opinion, et travailler ensemble pour « mettre fin à la dictature de plus de 60 ans dans notre pays ».

A souligner au passage que l’objet de ladite conférence de presse organisée par la DMK, était d’annoncer son grand meeting prévu pour le samedi 14 janvier 2023 à Bè Kondjindji, Lomé.

Interrogé sur la raison de leur présence aux cotés des organiseurs du meeting, Ouro-Djikpa Tchatikpi répond :

« Si nous sommes aujourd’hui à cette table, aux côtés de la DMK, c’est pour donner le signal d’une convergence des forces socio-politiques afin de mettre fin à la dictature de plus de 60 ans dans notre pays. Nous sommes conscients que si demain, il doit y avoir un changement au Togo, cela passera par l’existence d’une force tampon de l’opposition démocratique. Notre présence auprès de la DMK est une amorce de ce qui va venir demain pour montrer la voie de sortie au régime actuel. C’est ce que justifie notre présence ici ».

En perspective à la double confrontation électorale prévue cette année (législatives et régionales), l’opposition affûte ses armes pour rafler le maximum de sièges.