Economie

« Binance Meetup Tour » : les Togolais désormais mieux éclairés sur la cryptomonnaie

Deux semaines après le Bénin, le « Binance Meetup Tour » a posé ses valises dans la capitale togolaise. Samedi 24 septembre 2022, ce sont donc plus de 500 jeunes togolais qui ont pris d’assaut la salle mythique de Golden Plazza. A la faveur d’une méga conférence, le public a été entretenu sur l’adoption des cryptomonnaies. Par diverses communications, les participants issus d’horizons divers, ont eu droit à une bonne dose d’informations sur les différents services qu’offre Binance, la Blockchain, le Bitcoin, son utilité mais aussi les autres cryptomonnaies notamment BNB, BUSD et Ethereum. Pour les promoteurs, l’ambition est de donner une meilleure visibilité à l’Exchange en Afrique francophone. Et par ricochet, stimuler l’inclusion financière dans la région.

Ainsi, au Meetup de Lomé, les contours du Bitcoin ont été développés.

Moyen de payement par l’argent ou un portefeuille électronique, ses avantages en termes de transfert, de sécurité et de frais, ont également été présentés aux jeunes togolais à l’instar des étudiants, des fonctionnaires, des entrepreneurs, des commerçants et autres.

Dans son intervention, Loïc-Yvan Esoubo Ayemou, Community manager Binance Afrique francophone, a d’entrée de jeu précisé que ces rencontres visent à établir des contacts avec la communauté.

Avant de préciser que « Binance est un écosystème favorable aux échanges de la crypto et de la Blockchain ».

« Avec Binance, on peut interagir avec des services, vendre des crypto. On peut également aller avec des services qui sont en rapport avec la Blockchain, un autre domaine sur lequel se reposent les cryptomonnaies et qui permet la transaction de la plus simple des manières », indique-t-il.

Quant à la cryptomonnaie, ajoute ce dernier, « c’est de l’argent numérique ».

« On a besoin d’un portefeuille électronique sur lequel on peut déposer ses fonds et les transférer au besoin aux différentes personnes qui en possèdent. C’est donc un moyen de paiement », a-t-il expliqué.

Même tonalité de la part d »Abdoul-Djalile Oumate de Binance « Angel », qui souligne également que la cryptomonnaie permet de faciliter les échanges.

« Pour toute personne qui a de l’argent et qui voyage à l’extérieur, elle a la possibilité de garder le même montant qu’il a, sans pouvoir faire un quelconque échange en d’autres monnaies ou de subir une dévaluation ».

Mais, longtemps assimilé à de l’arnaque, le Trading qui a fait plusieurs victimes au Togo, à travers des sociétés qui promis des retours sur investissement mirobolants allant jusqu’à 300%, Ameh Dovi, un autre responsable de Binance « Angel » a pour sa part rassuré le public, que la cryptomonnaie est beaucoup plus sécurisée.

Le seul hic, souligne-t-il, demeure sa volatilité.

Mais ce dernier relève tout de même qu’il y aussi des monnaies assez stables.

Évoquant les activités connexes de « Binance », M Dovi cite le moyen de payement révolutionnaire dénommé « Binance Pay ».

Selon ses explications, « il s’agit d’une solution très innovante et qui n’a jamais existé ».

« Depuis votre salon, et à l’aide de votre smartphone, vous avez la possibilité d’envoyer de l’argent dans n’importe quel pays dans le monde, sans frais d’envoi et en toute sécurité. Et c’est instantané », confie ce dernier.

S’agissant de « Binance P To P », une autre activité de Binance, Amey Dovi a précisé qu’à travers ce service, l’on peut acheter et vendre de la cryptomonnaie depuis son téléphone portable ou depuis son compte Flooz.

« Un service qui écarte toute éventualité de risque d’arnaque ».

A noter que Binance n’est pas que dans la cryptomonnaie. La structure évolue également dans le social, à travers « Binance Charity » .

Mais aussi en termes d’accompagnement des jeunes entrepreneurs, sous forme d’incubateur, par le biais de « Binance Lab ».

Leader mondial des plateforme d’échanges de cryptomonnaies, Binance multiplie les initiatives sur le continent africain à travers des centres de formation, des programmes de transferts de fonds en monnaies locales, des zones franches virtuelles, etc.

Après le Togo, la prochaine étape du « Binance Meetup Tour » sera donc la Côte d’ivoire le 8 octobre. Ensuite le Cameroun le 22 octobre et le Burkina-Faso le 29 octobre.

Selon l’édition 2022 du rapport relatif à l’adoption des monnaies numériques dans le monde, publié récemment par Triple A, une société spécialisée dans la technologie blockchain, environ 53 millions d’Africains détiennent des cryptomonnaies.

L’Afrique est ainsi devenue la deuxième région au monde à abriter le plus grand nombre de détenteurs de cryptomonnaies après l’Asie (130 millions), souligne le rapport intitulé « Global crypto adoption ».

Enfin, il faut noter que la Centrafrique est devenue en avril dernier, le premier pays africain à faire du bitcoin une monnaie officielle, aux côtés du Franc CFA. 

About author

Blaise AKAME / Directeur de Publication