Economie

Bolloré a finalisé la cession de ses activités logistiques en Afrique à MSC et va se concentrer sur la communication

Bolloré Groupe_togopeople

Le Groupe Bolloré vient d’annoncer qu’il a cédé la totalité de ses activités portuaires et logistiques en Afrique à Mediterranean Shipping Compagny (MSC), le géant italo-suisse du transport maritime. C’est ce mercredi 21 décembre 2022, à travers un communiqué par le groupe français dans un communiqué.

« A la suite des communiqués de presse de Bolloré SE du 31 mars et du 1er décembre 2022, Bolloré SE annonce la réalisation en date de ce jour de la cession au Groupe MSC de 100 % de Bolloré Africa Logistics, regroupant l’ensemble des activités de transport et logistique du Groupe Bolloré en Afrique, sur la base d’une valeur d’entreprise nette des intérêts minoritaires de 5,7 milliards d’euros. », indique le groupe français.

8 vincent bollore

Au total, le prix de la cession des actions s’établit à 5,1 milliards d’euros auxquels s’ajoutent 600 millions d’euros de remboursement de comptes courants, précise-t-on.

Tout en se retirant des activités portuaires, le Français Vincent Bolloré annonce qu’il conservera cependant tout de même “une présence importante en Afrique”, dans des secteurs comme la communication, le divertissement, les télécoms et l’édition, notamment à travers Canal+.

De son côté, MSC a confirmé avoir finalisé l’acquisition de Bollore Africa Logistics, tout en réitérant que la nouvelle entité acquise exercera “en tant qu’entité autonome avec son portefeuille de partenaires diversifiés, sous une nouvelle marque qui sera dévoilée en 2023”.

Le Port de Lomé

Au Togo, une fois le processus abouti, cette vente de Bollore Africa Logistics va renforcer davantage la position de MSC au Port de Lomé, qui est le quatrième port le plus actif en Afrique, selon l’édition 2022 de la Lloyd’s List, qui rend compte des performances annuelles des ports pour le trafic conteneur dans le monde. Si le géant de la logistique se retrouve virtuellement en situation de monopole, on assure cependant que le terminal de Bolloré conservera son indépendance opérationnelle.

9 vincent bollore

« Notre but n’est pas d’avoir une position dominante qui pourrait pénaliser tel ou tel acteur. Il existe une autorité portuaire dont le rôle est justement de réguler et de s’assurer que tout le monde puisse opérer normalement dans ses bassins », indiquait notamment Diego Aponte, fondateur et propriétaire de la société MSC.

MSC, qui a du reste fait de Lomé son hub régional, entend utiliser les installations de Bolloré au Port, pour accueillir les autres armateurs qui desservent la capitale togolaise.

Source : Togo First

About author

Directeur de Publication / Contact : +22890243980