Santé

Couverture sanitaire universelle : INSP!R-Togo arme les mutuelles de santé à mieux jouer leur partition 

Inspir

Alors que le gouvernement togolais prévoit de consacrer 19 milliards FCFA à la Couverture santé universelle (CSU), quel rôle devraient jouer les mutuelles de santé dans ce processus ? Afin de leur donner des armes nécessaires pour mieux jouer leur partition, la question était au centre d’une journée portes ouvertes jeudi 11 août 2022 à Lomé. Initiée par International Network for Social Rights in Togo (INSP!R), avec le soutien financier de We Social Movements (WSM) de Belgique, cette rencontre a regroupé 113 participants dont 36 femmes et 26 jeunes issues des organisations de la société civile, des organisations mutualistes, des organisations syndicales et autres acteurs.

A en croire les organisateurs, il s’agissait entre autres d’amener la population à avoir une meilleure compréhension des mutuelles de santé, leurs importances et leurs rôles dans la mise en œuvre de la couverture sanitaire universelle au Togo, amener la population à avoir une meilleure notion sur la couverture sanitaire universelle et à prendre connaissance de la feuille de route 2020-2025 du gouvernement sur la couverture sanitaire universelle.

Au Togo, en matière de protection sociale en occurrence l’Assurance Maladie Universelle, renseigne Yves Komlan Dossou, Coordonnateur Général de INSP!R-Togo, « seules certaines catégories de travailleurs, notamment les travailleurs du secteur public et parapublic et des travailleurs du secteur formel, représentant environ 5% de la  population, disposent d’une couverture sociale partielle ». « Les travailleurs ruraux et de l’économie formelle qui englobent plus de 80% de la population ne bénéficient pas de cette protection ».

Dans sa logique, INSP!R-Togo ambitionne donc d’accompagner le gouvernement dans la réalisation du droit à la santé à travers sa  feuille de route 2020-2025.

« Tout citoyen a droit à la santé et l’Etat togolais œuvre à la promouvoir en prenant des mesures pour aller vers la concrétisation de ce droit. Ceci, à travers la feuille de route gouvernementale, l’adoption de l’assurance maladie universelle et divers programmes. Cette dynamique du gouvernement mérite d’être soutenue et d’être présentée à la population pour qu’elle puisse en bénéficier. C’est cette information que nous avons apportée aux citoyens togolais à travers cette journée porte ouverte. Cette dynamique demande à ce que toute la population soit mobilisée pour que nous puissions asseoir une vraie CSU », a expliqué Niwa Soulima, Point focal INSP!R-Togo.

« Chacun de nous est vulnérable. De ce fait, chacun de nous a pour rôle d’œuvrer afin d’aller à la Couverture Santé Universelle (CSU) », a indiqué pour sa part,  Dr. Komlan Kiliwou, de la Direction Générale de la Protection Sociale.

« L’assurance maladie est un facteur de développement exclusif. La couverture maladie permet à ce qu’on réduise donc le coût des soins de santé pour les populations. Cela leur permet d’abord au niveau des revenus, de pouvoir sauvegarder leurs revenus et de participer au développement du pays, cela permet de réduire les problèmes liés au non-accès aux soins. Car, une personne qui ne se soigne pas, agave sa santé au jour le jour . Et au fil du temps, cette personne devient plutôt une charge qu’un bras valide. Et cela a un impact réel sur l’économie. Et si nous faisons face seulement aux citoyens qui représentent des charges, mais où trouvera-t-on des moyens pour les prendre en charge ? C’est pourquoi l’assurance maladie, c’est pour prévenir où chacun a accès à un minimum pour préserver sa santé », a expliqué ce dernier.

Deux communications ont marqué cette journée à savoir: « Le rôle des mutuelles de santé dans la mise en œuvre de la CSU », « La CSU Togo et la feuille de route 2020-2025 du gouvernement sur la CSU et ses enjeux, défis et perspectives ».

INSP!R-Togo, anciennement Réseau National Multi Acteurs de Protection Sociale du Togo (RNMAPS-Togo) est une plateforme de concertations et de mise en commun des énergies des acteurs ayant la même vision et les mêmes objectifs en matière de protection sociale, et qui se donnent les moyens pour les atteindre.