Economie

Des transporteurs routiers du Sahel en exploration à la PIA

Au Togo, la Plateforme Industrielle d’Adétikopé (PIA) explore les opportunités pour faciliter les transferts et les évacuations de conteneurs vers les pays de l’hinterland ouest-africain, notamment le Burkina Faso, le Mali et le Niger.

La Plateforme a récemment accueilli une délégation des directeurs généraux des conseils de chargeurs de ces pays, dans le but de renforcer leurs liens de coopération, indique l’Autorité de Coordination de la PIA.

Les discussions menées avec cette délégation ont gravité autour des défis logistiques auxquels sont confrontés les pays enclavés, ainsi que des solutions innovantes que propose la PIA pour améliorer l’efficacité des opérations de transport.

Cette rencontre a été suivie d’une visite des infrastructures clés de la PIA, notamment les entrepôts, le port sec d’Adétikopé et l’usine de textile.

Pour l’Autorité de coordination, cette visite a été l’opportunité de renforcer la coopération régionale. Elle intervient également dans un contexte où Lomé cherche à renforcer ses relations avec les pays du Sahel, notamment en matière de transport des biens depuis son port.

Lors de la visite d’une délégation nigérienne aux autorités maritimes du Togo, Lomé a émis le souhait d’ouvrir « un nouveau chapitre de coopération maritime » avec le Niger.

Il est également à noter que les pays de l’AES (Burkina, Niger, Mali) concentrent plus de 90% du trafic en transit du port de Lomé, ce qui souligne leur importance stratégique dans les ambitions du Togo de devenir un hub logistique sous-régional.

Source : Togo First