People

« Développer son charisme, communiquer et impacter »…avec Patrick AMENDAH, Didier NAGBE, Komla BESSAN et Luc AGBETOHO

Outre « Le Challenge des Leaders », une compétition de pitchs de projets qui a permis à des jeunes d’exprimer leur créativité, la récente session thématique de l’Académie de l’Influence, axée sur le thème « Développer son charisme, communiquer et impacter », a été marquée par l’intervention de quatre orateurs et pas des moindres. Didier NAGBE, Komla BESSAN, Luc AGBETOHO et Patrick AMENDAH, tous des modèles en matière d’art oratoire, ont échangé avec les participants sur deux thématiques clés : « L’art d’une présentation qui captive, convainc et motive » et « Les clés du charisme : comment influencer votre public ».

Didier NAGBE s’adressant aux jeunes académiciens

Premier à prendre la parole samedi 11 mai 2024, Didier NAGBE, dont la communication a porté sur ‘‘L’art d’une présentation qui captive, convainc et motive’’, a fait savoir qu’avant chaque présentation, il est primordial de s’approprier le sujet, de le maitriser et de se mettre à la place de l’interlocuteur.

« Dans la logique de présenter pour convaincre, il faut s’aligner avec le sujet, assumer la fonction de dédoublement à l’instant T », a indiqué l’écrivain et membre de l’Académie de l’influence. Et d’insister sur le fait que « le bon discours ne vaut rien si l’acte qu’il est entrain de défendre ne s’en suit pas ». Autrement dit, le présentateur ne peut pas énoncer une vanne d’humour espérant que le public la reçoive avec rire aux éclats en ayant lui-même une mine impassible ou triste.

Découvrez la communication de Didier NAGBE dans la video ci-dessous :

Abordant la thématique sur « les clés du charisme : comment influencer votre public », Komlan BESSAN a mis l’accent sur quatre éléments essentiels pour développer son charisme. Le premier, selon lui, est le langage du corps. D’après l’orateur, notre apparence et notre gestuel doivent forcément s’accorder avec ce que nous disons.

Le deuxième élément pour développer son charisme est la voix et le ton. Pour M. BESSAN, il est primordial, pour s’imposer, d’utiliser une voix imposante qui convainc et un ton normal et audible. Mais au-delà de cet aspect, il faut aussi établir une connexion avec son public. Autrement dit, il faut arriver à connecter son auditoire de sorte que ce que l’on dit ou fait retienne son attention.  « Beaucoup communiquent mais peu connectent », fait savoir l’entrepreneur et promoteur des boissons ‘Champiso’ en ce qui concerne le troisième élément pour développer son charisme.

Mensah Komlan BESSAN devant l’auditoire

Pour le quatrième et dernier élément, l’orateur préconise de faire un pitch c’est à dire raconter une histoire, partager une illustration, parvenir à séduire et à faire adopter son projet, sa position par rapport à son thème.

« C’est bien de communiquer mais c’est mieux d’agir car sans action, on ne peut pas y arriver », a-t-il lance à l’endroit des académiciens.

La communication de Komlan BESSAN est à découvrir dans la video ci-dessous :

Autre intervenant sur la même thématique, Luc AGBETOHO, juriste de profession, orateur de passion. Ce dernier a insisté sur le fait que le seul moyen d’exister est la parole et parler en public demeure la meilleure des façons d’exister. Ainsi, a-t-il souligné, « il faut parler pour se faire entendre et parler pour faire comprendre ».

D’après M. AGBETOHO, dans chaque présentation, il faut essayer de voyager, d’imaginer car l’imagination est plus puissante que la connaissance.

Luc AGBETOHO lors son intervention

« Il est certes difficile de parler aisément en public car la plus grande peur des hommes après la peur de mourir est la peur de prendre la parole mais il faut avoir la confiance en soi pour le faire et marquer son existence et son passage toutes les fois où l’occasion de le faire se présente ».

La vidéo ci-dessous contient l’intégralité de l’intervention de Luc AGBETOHO :

Dernier intervenant dans la session thématique, Patrick AMENDAH a, dans une fluidité théorie-pratique, partagé quelques expériences personnelles en répondant aux inquiétudes des académiciens en ce qui concerne les questions liées à la prise de parole en public, la présence sur scène, la gestion du micro, du trac, la prononciation et l’usage correct de pronoms d’appelation etc.

Celui qui a présenté l’événement ‘Miss Togo’ pendant plus d’une dizaine d’années dira pour pousser les académiciens à se lancer que « l’échec est plus formateur que la réussite ». Ce qui signifie qu’il est plus important de toujours essayer, de prendre la parole devant des gens, de s’exercer à communiquer, de chercher à dépasser ses propres limites.

Patrick AMENDAH s’adressant aux participants à la session thématique

« L’on apprend de ses erreurs pour ne plus les reproduire, pour s’améliorer et devenir de plus en plus performant. Tout ce que tu fais doit être mieux que ce que tu faisais ou ce qui a été fait dans le passé » pour finir il disait « Quoique vous fassiez, si vous êtes meilleur, vous vous en sortirez, vous réussirez ».

Découvrez l’intervention de Patrick AMENDAH dans la vidéo ci-dessous :