Economie

Engrais : la Banque mondiale et l’OCP s’associent pour soutenir le Togo et trois autres pays

Le secteur des engrais en Afrique de l’Ouest connaît un nouveau développement, après la grande rencontre de Lomé de mai 2023. En effet, le Marocain OCP vient de conclure un partenariat avec la Banque mondiale pour stimuler la sécurité alimentaire et le développement agricole en Afrique de l’Ouest.

La signature du protocole d’accord s’est faite ce mercredi 11 octobre 2023, entre Ousmane Diagana, Vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale, et le président du Groupe OCP, Mostafa Terrab, en marge des assemblées d’automne de la Banque mondiale et du FMI qui se tiennent actuellement dans la ville marocaine.

Cet accord vise à promouvoir des programmes en faveur de cinq millions d’agriculteurs au Togo, au Bénin, en Guinée et au Mali, couvrant une superficie de dix millions d’hectares. Cette initiative, indique-t-on, vise également à accélérer les investissements et les réformes mues par la volonté de rendre les engrais plus accessibles et abordables pour les agriculteurs.

Les domaines de coopération comprennent l’amélioration de la santé et de la fertilité des sols, la formation des petits agriculteurs, le développement de programmes d’agriculture numérique, le renforcement des capacités de la CEDEAO et la création d’un Centre régional pour la santé des sols en Afrique de l’Ouest.

« Ce partenariat entre la Banque mondiale et le Groupe OCP traduit la Déclaration de Lomé en actes. », a indiqué Ousmane Diagana, avant de souligner que « nos deux institutions croient en la nécessité d’accélérer les réformes et les investissements pour une agriculture résiliente, la promotion du développement durable et la création d’emplois. »

« Ce projet constitue une étape cruciale pour libérer le potentiel de l’Afrique en matière de sécurité alimentaire mondiale. », a déclaré Mostafa Terrab, président et directeur général du Groupe OCP. « L’objectif est de favoriser une transition agricole équitable et durable en donnant aux agriculteurs d’Afrique de l’Ouest accès à des engrais spécialement conçus pour améliorer leurs rendements et leurs revenus, contribuant ainsi au développement de la région. », a-t-il ajouté.

Ce partenariat se veut ainsi une continuité, pour soutenir les engagements pris par les ministres de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire des pays membres de la CEDEAO, tels que définis dans la Déclaration de Lomé de mai 2023.

Pour rappel, à Lomé, la Banque mondiale s’est engagée à augmenter de 1,5 milliards FCFA ses investissements pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, au profit des investissements agricoles, pour passer de 4 milliards de dollars à 5,5 milliards de dollars d’ici à 2024.

Source : Togo First

About author

Blaise AKAME / Directeur de Publication