Politique

Le Niger sollicite le Togo comme garant du désengagement militaire des troupes françaises

Le Président togolais Faure Gnassingbé, après sa médiation réussie entre le Mali et la Côte d’Ivoire, est de nouveau sollicité par les autorités nigériennes comme facilitateur entre leur pays et la communauté internationale. Le Togo sera aux côtés des Etats-Unis comme garant du désengagement militaire des troupes françaises au Niger.

La demande a été introduite au cours d’un entretien à Lomé, accordé par le dirigeant togolais, Faure Gnassingbé, à une délégation officielle du Niger conduite par le ministre d’Etat et de la défense, le Général de Corps d’Armée Salifou Mody.

« Dans la situation particulière de votre pays, le Togo comprend et veut vous aider pour qu’enfin, il y ait la paix, l’harmonie et la stabilité (…) Aider le Niger, selon le président Faure, c’est aider la Cedeao, et c’est aider la région, sinon, c’est toute la région qui va s’ébranler », a souligné le ministre des affaires étrangères, Robert Dussey, lors du point de presse conjoint organisé à l’issue de l’audience.

Selon la diplomatie togolaise, un Groupe de soutien à la transition (GST-Niger) sera mis sur pied sous la présidence des deux pays, avec le concours de l’Alliance politique africaine (APA), pour mener à bien cette médiation

Ce Groupe va essentiellement faciliter le dialogue entre le gouvernement de transition et la communauté internationale, et contribuer à la fourniture d’un appui adapté à la situation du pays.

Pour rappel, la France a entamé depuis début octobre, le processus de désengagement de ses troupes au Niger et devrait aboutir avant la fin de l’année.

Source : Togo First

About author

Blaise AKAME / Directeur de Publication