Société

« Les pouvoirs publics n’interdisent pas les forages « , Yark Damehame

Au Togo, la « police des eaux » est désormais opérationnelle. Mais face à l’incompréhension que suscite cette disposition contenue dans le Code de l’eau depuis des années,  le ministre de l’Eau et de l’Hydraulique villageoise, Yark Damehane veut lever toute équivoque.

« Les pouvoirs publics n’interdisent pas les forages. Mais leur réalisation et leur exploitation sont cadrées par la loi. Au nom de la santé des populations. L’eau destinée à la consommation doit remplir toutes les conditions d’hygiène », a-t-il rappelé vendredi dernier.

Avec cette initiative, l’Exécutif entend garantir à la population, la consommation des eaux saines.

Ainsi, toute personne souhaitant réaliser un forage doit s’adresser à la Direction des Ressources en Eau.

La procédure est gratuite et le permis est délivré dans un délai de deux semaines.

La validité de l’autorisation est de deux ans.

Si passé ce délai le forage n’a pas pu être réalisé, il est nécessaire d’obtenir une nouvelle autorisation.

Face à des défis liés à l’accès à l’eau potable et à la gestion de cette ressource en Afrique dont le Togo, la mise en place de politiques efficaces de « police de l’eau » est cruciale.