Politique

Me Tchassona-Traoré : « On se fait du mal en demandant aux gens de ne pas se faire recenser »

Le boycott par l’opposition des législatives de 2018 reste encore vivace dans les esprits. Et rien qu’en remémorant ce scénario fait resurgir de mauvais souvenirs. Face à la double confrontation électorale cette année: législatives et régionales, les contestataires du pouvoir de Faure Gnassingbé ne veulent plus commettre la même erreur.

Me Mohamed Tchassona-Traoré, le leader Mouvement citoyen pour la démocratie (MCD) estime que les opposants togolais devraient s’inspirer sur le cas béninois.

Le 8 janvier 2023, faut-il le rappeler, le peuple béninois s’est rendu aux urnes pour le compte des élections législatives, au cours desquelles l’opposition s’en est sortie avec 25% des sièges.

Un score qui acte le retour de l’opposition à la législature du Bénin après quatre années d’absence.

“Si vraiment le cas béninois pouvait nous servir d’exemple, nous ferions preuve de maturité”, a déclaré Me Tchassona-Traoré.

Et d’ajouter: « Il faut qu’on comprenne que demander aux gens de ne pas se faire recenser ou de ne pas aller aux urnes, on se fait du mal en renforçant celui qu’on croit combattre ».

About author

Blaise AKAME / Directeur de Publication