Société

« Promouvoir le genre dans le domaine du handicap au Togo » : les membres du GF2D et le personnel du CRIFF se forment à Lomé

Souvent victimes de discrimination de tout genre, les femmes handicapées éprouvent des difficultés pour jouir de leurs droits. Ce constat a été dressé mercredi 2 novembre 2022 par Laure Akofa Tay, Représentante Pays de Cristian Blind Mission (CBM), à l’ouverture à Lomé, de l’atelier de renforcement de capacités des membres du Groupe de réflexion et d’action, Femme Démocratie et Développement (GF2D) et du personnel du Centre de Recherche, d’Information et de Formation pour la Femme (CRIFF).

Initiée par le GF2D, cette rencontre de trois jours qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Promouvoir le genre dans le domaine du handicap », est rendue possible grâce à l’appui de CMB.

A en croire les organisateurs, l’ambition est de doter les participants d’outils nécessaires pour contribuer à promouvoir et à renforcer les droits des femmes au Togo.  

Concrètement, souligne Michelle Aguey, Secrétaire Général du GF2D, « il s’agira  de renforcer la capacité des organisations de personnes handicapées de la région Maritime pour assurer la protection des femmes handicapées contre la discrimination, l’exclusion et la violence fondée sur le sexe ».

« Le Togo a ratifié les principales conventions internationales relatives aux femmes et aux personnes handicapées », a tenu à souligner cette responsable du GF2D.

« Le respect des ces principes fondamentaux et valeurs des droits humains notamment la dignité, la non-discrimination, la participation et l’intégration, l’égalité de chances et le respect de la différence, sont au cœur de ces différents traités et conventions », estime donc cette dernière.

Le projet qui s’étend sur quatre mois, permettra aux membres du GF2D et du personnel du CRIFF de maximiser leur apport, soutien, et contribution à l’exercice et jouissance des droits des personnes handicapées dans tous les domaines de la vie.

Motivant leur soutien à l’organisation de cet atelier, par ricochet la mise en œuvre du projet,  la Représentante Pays de CBM, a déclaré en ces termes :

« Notre intérêt, en soutenant ce projet du GF2D, est capital parce que le handicap est notre mandat. Que toutes les personnes handicapées jouissent des mêmes droits, c’est notre bataille de tous les jours. Et si nous trouvons des partenaires disposés à mener ce combat, nous ne pouvons que nous joindre à eux pour le faire ».

« Les questions des femmes sont parfois difficiles à prendre en compte. Et quand il s’agit d’une femme handicapée, c’est encore plus difficile. Notre intérêt, c’est de voir un jour les femmes handicapées dénoncer les cas de violence et de discriminations », ajouté Mme Tay.

Dans son intervention, cette dernière a relevé l’exclusion des femmes handicapées des sphères de décision, notamment au Togo.

« A l’Assemblée nationale, au sein du gouvernement, on n’y retrouve aucune femme handicapée. Ce qui n’arrange guerre leur situation », a-t-elle indiqué.   

Entre autres modules qui devront meubler cet atelier de trois jours : « Handicap : différents types, causes et conséquences » ; « Genre et handicap : spécificité des femmes handicapées » ; « Normes juridiques pour la protection des personnes handicapées y compris les femmes et les enfants » ; « Genre et handicap dans le cycle de projet : outils d’analyse genre et handicap » ; « Conception et planification basée sur le genre et inclusion ».

Basé en Allemagne, le CBM est une organisation chrétienne internationale de développement. Il a pour mandat la promotion des droits des personnes handicapées dans les pays les plus pauvres. Son bureau régional pour l’Afrique de l’ouest et du centre est basé à Lomé depuis 1984.

Créé pour sa part en 1992, le GF2D s’est engagé depuis lors à lutter pour un environnement exempt de discrimination et de violences basées sur le genre. Il œuvre à l’instauration d’une société togolaise ancrée dans le respect des droits de la personne humaine notamment des droits des personnes vulnérables, notamment les femmes.