Politique

« Si Mandouri n’est pas en paix…si Cinkassé n’est pas en paix, le Togo n’est pas en paix », Faure Gnassingbé

Face à la menace terroriste à laquelle fait face le nord du Togo, plusieurs attaques ont été repoussées ces derniers mois. Ceci, grâce à l’opération « Koundjoaré », mise en place avec la collaboration des populations notamment de la région frontalière avec le Burkina Faso.

En visite dimanche dernier à Cinkassé et Mandouri, pour y rencontrer les habitants, renseigne le site Republicoftogo, le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a réaffirmé sa détermination à assurer la protection de tous les citoyens de la région, particulièrement ceux des préfectures de Cinkassé, Kpendjal et Kpendjal-ouest qui font face à des attaques terroristes.

« Si Mandouri n’est pas en paix, le Togo n’est pas en paix, si Cinkassé n’est pas en paix, le Togo n’est pas en paix. Nous ferons tout pour vous protéger », a-t-il déclaré.

Faure Gnassingbé a, par ailleurs, salué la bravoure des militaires déployées dans la région dans le cadre de l’opération Koundjouaré. 

A noter que pour lutter contre le terrorisme, le gouvernement a déployé d’importants moyens financiers pour améliorer les conditions de vie des habitants et pour développer des projets socio-économiques.

« Ne dormez pas sur vos lauriers. Continuez d’être vigilants, continuez d’aider les Forces de défenses et de sécurité ainsi que les autorités administratives et politiques, car c’est ensemble que nous allons préserver la paix et la sécurité dans les Savanes« , a lancé le président togolais à l’endroit des populations.

Destinée à lutter contre la menace terroriste au nord du Togo, l’opération « Koundjoaré » est dotée de plus de 2000 agents et est dirigée part le colonel Lantiembé Kombate.

About author

Blaise AKAME / Directeur de Publication