Economie

Sommet AFIS de Lomé : Ecobank et African Guarantee Fund signent un accord de partage des risques de 200 millions de dollars

Ecobank, le groupe bancaire panafricain basé à Lomé, bénéficiera d’un soutien supplémentaire de l’African Guarantee Fund (AGF) pour renforcer son appui aux PME africaines. Les deux acteurs ont signé dans la capitale togolaise, un accord de partage des risques d’une valeur de 200 millions de dollars pour stimuler la croissance économique en Afrique. Cet accord, conclu en marge du sommet sur les industries financières (Africa Financial Industry Summit – AFIS) qui se tient à Lomé cette semaine, vise notamment à soutenir les entreprises du continent, en mettant l’accent sur les PME dirigées par des femmes et les projets verts.

Notons que cette entente marque un renforcement de la collaboration entre Ecobank et AGF. En effet, le Fonds de garantie panafricain avait initialement fourni en 2013 une garantie pour sept pays avec un portefeuille garanti total de 50 millions de dollars. Cette garantie est passée, en 2018, à 14 pays, entraînant des décaissements cumulés de 230 millions de dollars depuis lors.

« Notre partenariat renforcé avec l’African Guarantee Fund marque une étape importante dans notre engagement à soutenir les PME à travers l’Afrique en leur proposant des financements abordables. Grâce à ce partenariat, nous prenons des mesures audacieuses pour améliorer le financement vert et le financement des entreprises dirigées par des femmes », s’est félicité Jeremy Awori, directeur général du Groupe Ecobank. « Ce faisant, nous visons à éliminer les exigences rigoureuses et restrictives en matière de garanties, qui entravent particulièrement l’accès au crédit des entreprises dirigées par des femmes. »

Le nouveau partenariat couvre désormais 27 pays au sein du réseau africain d’Ecobank, offrant une couverture de 50 % pour les PME éligibles sur l’ensemble de ces marchés cibles, indique-t-on.

En unissant ainsi leurs forces, les deux institutions veulent relever les défis d’accès au financement auxquels sont confrontées les PME en Afrique. De fait, les points clés de cet accord incluent une couverture de garantie améliorée à 75 % pour le financement des entreprises dirigées par des femmes et des projets verts, une augmentation significative de la capacité de prêt d’Ecobank pour les PME, et l’atténuation des risques de crédit associés aux prêts aux PME. Cette collaboration favorisera l’inclusion financière en dirigeant les fonds vers des entreprises, y compris celles situées dans des zones mal desservies, contribuant ainsi à la croissance économique, à la création d’emplois et au développement durable en Afrique subsaharienne.

« Ce partenariat catalysera près d’un milliard de dollars de financement pour les PME, qui sont les véritables moteurs de la croissance des économies africaines. », a indiqué pour sa part, Jules Ngankam, directeur général du groupe African Guarantee Fund, saluant la collaboration entre ces deux institutions, en marge de la rencontre de Lomé.

Les pays couverts par ce partenariat sont : le Togo, le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, le Cap-Vert, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Ghana, la Guinée Bissau, la Guinée Conakry, la Guinée équatoriale, le Kenya, le Mozambique, le Nigeria, l’Ouganda, la République centrafricaine, le Rwanda, le Sénégal, la Sierra Leone, le Sud-Soudan, la Tanzanie, le Tchad, la Zambie et le Zimbabwe.

Source : Togo First

About author

Directeur de Publication / Contact : +22890243980