People

Sunu Bank Togo : Myriam Adotevi cède sa place à Bénito Fado à la tête de la direction

Myriam Adotevi (photo) a annoncé son départ de la direction de Sunu Bank Togo, laissant désormais sa place à Benito Fado. Depuis 2018, sous la direction de Myriam Adotevi, Sunu Bank Togo, initialement Banque Populaire pour l’Épargne et le Crédit (BPEC) et premier pion bancaire du groupe Sunu, réputé dans le secteur des assurances, a connu une transformation remarquable.

En cinq ans, la banque a plus que doublé son total de ressources et quadruplé son bilan total, passant de la 11ème à la 8ème place parmi les 15 banques opérant sur le marché togolais. Cette performance remarquable s’est également accompagnée d’une progression du produit net bancaire, qui a doublé sur la même période.

Thérapie de choc

Un retournement de situation d’autant plus remarquable que quelques années plus tôt, Sunu, s’installant en territoire inconnu, devait se débattre avec une entité (BPEC) dont les indicateurs étaient au rouge. Dès 2020, la première banque du Groupe a entamé son redressement au pas de charge, parvenant à enregistrer son premier bénéfice de 249 millions FCFA depuis l’acquisition, la deuxième année bénéficiaire de la Banque depuis 2014. Les années 2021 et 2022 marqueront une consolidation, avec un bénéfice se maintenant dans le vert, atteignant 759 millions FCFA en 2021 et 503 millions en 2022. Et ce n’est pas tout. 

D’autres indicateurs suivent la dynamique. Ainsi, l’institution financière a vu ses actifs augmenter, passant de 97 milliards FCFA à 132 milliards FCFA en 2020, puis à 155 milliards un an plus tard, tandis que le total du bilan est monté à 190 milliards FCFA en 2022. Ses capitaux propres ont été réduits à environ 11 milliards FCFA, mais pour la bonne cause. Conséquences des efforts de redressement de la banque, qui se sont surtout traduits par une double opération de réduction-augmentation de son capital. 

On se rappelle qu’au prime abord, Sunu Bank avait réduit son capital qui était de 20,8 milliards FCFA, en dépréciant de plus de 50% la valeur nominale de ses actions, de 10 000 FCFA à 4 500 FCFA. Ensuite, elle a fait un appel public à l’épargne via une opération arrangée par la Société de Gestion et d’Intermédiation (SGI-Togo) afin de mobiliser 1,8 milliard FCFA et d’augmenter son capital, par l’émission de 400 000 nouvelles actions de 4 500 FCFA chacune. L’opération a été une quasi-réussite pour SUNU Investment Holding, actionnaire principal qui détient 71,64% de sa filiale bancaire togolaise et qui est également propriétaire de Sunu Assurances, poids lourd du secteur au Togo. Tandem sur lequel s’est appuyée la banque depuis, pour nettoyer ses écuries. 

Recapitalisation, QoS, crédits, acquisition 

Depuis le 2 janvier 2024, Benito Fado, précédemment Directeur Adjoint, a pris la relève en tant que nouveau Directeur Général de Sunu Bank Togo. Avec une vision claire pour l’avenir, il est prévu que sous sa direction, la banque continuera de renforcer ses résultats et sa position sur le marché, tout en maintenant la qualité du service client comme priorité absolue. Le nouveau dirigeant, ancien cadre chez Ecobank Development Corporation (EDC), la filiale d’investissement et de marché des capitaux du Groupe Ecobank, devra également relever le défi de la recapitalisation de la banque pour se conformer à la nouvelle norme de 20 milliards FCFA de capital social imposée par la BCEAO dans le secteur bancaire. De plus, Sunu Bank, qui s’est positionnée pour la reprise de l’UTB, une banque publique en difficulté, devra poursuivre ce projet tout en maintenant le financement de l’économie, qui constitue le cœur de son activité, et assumer sa transformation digitale, avec notamment le WhatsApp Banking dont la banque est presque pionnière au Togo, assistée par Semoa.  

Myriam Adotevi, quant à elle, rejoint la direction générale de SUNU Investment Holding, la holding bancaire du groupe SUNU.

Source : Togo First, avec titre modifié

About author

Blaise AKAME / Directeur de Publication