Société

Togo : allégations de poissons avariés, l’OTR annonce des poursuites judiciaires

Le gouvernement togolais a apporté un démenti formel aux folles rumeurs selon lesquelles des cargaisons de poissons avariés auraient été débarqués au Port Autonome de Lomé (PAL) et se seraient retrouvés sur le marché, causant des décès au sein de la population. Faux ! Rétorque le ministère de l’Economie maritime, de la pèche et de la protection côtière.

En effet, selon des rumeurs qui ont circulé notamment sur les réseaux sociaux, des cargaisons de maquereaux avariés se seraient débarquées au port.

« Nous n’avons pas du tout enregistré, que ce soit cette année ou l’année dernière, une cargaison de cette envergure au Port autonome de Lomé. Nous n’avons pas reçu de conteneurs de produits avariés au Togo », a précisé le Directeur des opérations douanières au niveau de la plateforme portuaire, le Colonel Akaya, dans une intervention sur la chaîne télévisée nationale TVT. 

« Les faits ne se sont pas déroulés au Togo et les médias auraient été invités, comme cela se fait souvent », a ajouté le responsable, avant de rappeler l’une des missions phares dévolues aux services douaniers : « Il s’agit de la sécurité. Cette mission est accomplie à travers tous les contrôles que nous effectuons au cordon douanier, afin de démasquer, constater et relever les envois à risque qui sont soumis à un traitement particulier », a-t-il ainsi ajouté.

L’OTR porte plainte contre X

Du reste, ayant clarifié la situation suite à ces rumeurs, l’Office Togolais des Recettes a annoncé avoir porté plainte contre X, afin que les auteurs de ces allégations répondent de leurs actes.

Notons que les autorités camerounaises ont annoncé début mars la saisie et la destruction de 5 600 cartons, soit 5 tonnes de poissons avariés, saisis au Port autonome de Douala et impropres à la consommation.

About author

Blaise AKAME / Directeur de Publication