Economie

Togo : nouvelle procédure de sanction à l’encontre de Togocel et Moov Africa

 L’Autorité de régulation des communications électroniques et postes (Arcep) a ouvert une nouvelle procédure de sanction à l’encontre des opérateurs de téléphonie mobile, Togo Cellulaire (du groupe Togocom) et Moov Africa. Elle reproche aux deux sociétés la mauvaise qualité de leurs services en dépit des nombreuses interpellations.

Dans un communiqué publié le mercredi 15 mars 2023, l’ARCEP a noté « une faible amélioration de la qualité de service » des deux opérateurs, 18 mois après la dernière campagne nationale de contrôle de conformité qui a relevé une mauvaise qualité des prestations des deux sociétés.

Selon le gendarme des télécommunications au Togo, il a été constaté « une faible amélioration de la qualité de service de l’ordre de 8% pour Togo Cellulaire et de 5% pour Moov Africa Togo ». 

« La qualité des services voix et internet offerts par les deux opérateurs mobiles ne respecte donc toujours pas les seuils de conformité réglementaires pour plus de la moitié des seize indicateurs mesurés. Plus précisément à l’échelle nationale, le taux de conformité est de 48,6% pour Togo Cellulaire et de 37% pour Moov Africa Togo », rapporte par ailleurs le régulateur qui a constaté également des déficits dans les délais d’établissement d’appels voix et de téléchargement de page web en 3G.

La procédure ouverte, selon l’institution dirigée par Michel Galley, va « contraindre les opérateurs concernés (ndlr) à réaliser les investissements nécessaires et à prendre toutes les dispositions pour résoudre les problèmes de qualité de service sur l’ensemble du territoire national sous peine de sanction ». 

Rappelons qu’en 2021, les deux sociétés avaient écopé des sanctions d’ordre financier pour d’une part « manquements graves et durables à son obligation de fourniture permanente et continue de ses réseaux et services de communications électroniques » et d’autre part pour « pratique tarifaire interdite ».

Source : Togo First

About author

Blaise AKAME / Directeur de Publication