Société

« Wifi-Zone » : l’ARCEP encourage les opérateurs à baisser les prix de l’internet mobile

Au Togo, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) appelle les fournisseurs d’accès internet (FAI) à proposer des offres internet mobile abordables, adaptées au pouvoir d’achat de la population.

Dans son communiqué en date du mardi 10 octobre 2023, le régulateur a fait une nouvelle sortie concernant l’activité du wifi zone dans le pays, en réponse aux préoccupations exprimées par l’Association des opérateurs de wifi zone au Togo, qui craignait la disparition de cette activité.

C’est dans le cadre d’une annonce faite suite à l’affaire dite de « wifi zone« . En effet, selon le gendarme des télécoms, cette activité est une réponse aux tarifs élevés de l’internet au Togo. Le régulateur a régulièrement déploré les prix pratiqués par les FAI dans le pays.

L’ARCEP a comparé les tarifs de l’internet mobile au Togo avec ceux d’autres pays de la sous-région et souligné l’absence d’offres internet fibre adaptées aux populations à faibles revenus.

Elle a également souligné les différences de tarifs entre le Togo et d’autres pays voisins, mettant en lumière des offres plus généreuses en termes de volume de données et de durée de validité pour des prix similaires ailleurs.

Encadrement des Wifi-Zone

Dans la foulée, l’ARCEP affirme que sa décision de réglementation vise à permettre aux exploitants de wifi zone d’exercer légalement leurs activités et à les protéger contre d’éventuels abus de la part des FAI. Cependant, elle a appelé les exploitants à se conformer aux dispositions réglementaires.

Source : Togo First