Economie

Togo : « Star Garments » obtient 19 milliards de FCFA de l’IFC pour son usine textile à la PIA

Au Togo, Star Garments Group Limited, une filiale de l’Américain Charles Komar & Sons, a obtenu un prêt de 15 millions $ (environ 9 milliards FCFA) de la Société financière internationale (SFI ou IFC), pour ses activités dans l’industrie textile et de l’habillement au Togo. C’est ce qu’a indiqué lundi 08 juillet 2024, la branche de l’institution de Bretton Woods dédiée au secteur privé.

Annoncé déjà en novembre dernier, ce crédit financera la première usine de fabrication de vêtements à grande échelle du pays, tournée vers les exportations, indique-t-on. En ligne de mire, la création de plus de 4 500 emplois directs et indirects, principalement pour les femmes, d’ici à 2030.

L’usine, située au sein de la Plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA) en périphérie nord de Lomé, sera dédiée à la production de vêtements « coupe-assemblage-finition » et respectera les normes LEED (Leadership in Energy and Environmental Design), garantissant des performances environnementales et sanitaires optimales.

« Notre usine au Togo offrira à nos clients un processus intégré “de la ferme au produit fini” que peu de destinations dans le monde peuvent offrir », a déclaré A. Sukumaran, directeur général de Star Garments Group.

Notons que c’est le premier projet de Charles Komar & Sons et de Star Garments en Afrique. Il s’agit pour ces acteurs de diversifier les bases de production de l’entreprise.

« IFC est fière de s’associer à Star Garments pour soutenir la création d’emplois, les exportations et le développement industriel au Togo. », a indiqué pour sa part Josiane Kwenda, responsable régionale de l’IFC pour le Togo, tout en soulignant le potentiel de l’Afrique de l’Ouest à devenir une plaque tournante de l’industrie textile, grâce à une main-d’œuvre abondante et à la production locale de coton.

Du reste, les priorités stratégiques de l’IFC au Togo incluent l’agriculture, le transport, l’énergie et le numérique. Son portefeuille d’investissements actuel s’élève à 131 millions $.