Sport

CAN 2023 : pourquoi les stades sont vides durant les matchs ?

Alors que la 34è Coupe d’Afrique des Nations se poursuit avec son lot de surprises, une question demeure sans réponse : où sont passés les spectateurs ? Bien que les tickets s’arrachent comme de petits pains, le phénomène des stades vides, s’observe notamment après le match d’ouverture opposant la Côte d’Ivoire à la Guinée Bissau. Situé à 35 km au nord du Plateau d’Abidjan, le stade Alassane Ouattara flambant neuf de 60 000 places, est-il trop loin du centre de la capitale ? La CAF et le COCAN s’expliquent.

Vantée comme la plus belle dans l’histoire des Coupes d’Afrique des Nations, la CAN qui se joue en Côte d’Ivoire, devait être une une grande fête populaire, avec un stade plein. Mais que neni.

Les organisateurs de la compétition avaient même annoncé que les billets étaient en rupture de vente pour plusieurs rencontres.

Malgré cette annonce « audacieuse », les tribunes demeurent clairsemées. Les spécialistes évoquent d’ailleurs un taux de fréquentation de 14%.

Pour rappel, lors du match d’ouverture de la CAN dans le stade Alassane Outarra, 55 000 billets avaient été vendus. Résultat : 36 000 spectateurs présents dans le stade.

Le match Nigeria-Guinée équatoriale n’a attiré lui que 8500 personnes dans un stade de 60 000 places.

Des mesures seront prises « afin de garantir un accès facilité à la billetterie de la compétition« , assurent la Confédération Africaine de Football (CAN) et le Comité d’organisation de la CAN (COCAN) en promettant que les billets réservés aux supporters étrangers ou aux entreprises qui n’auraient pas trouvé preneurs, seront remis en vente.

Conscients de la forte demande et des difficultés rencontrées par les supporters souhaitant acheter leurs places en ligne, la CAF et le Cocan invitent le public à acheter ses billets dans l’un des 51 points de vente physiques mis en place sur toute l’étendue du territoire.

« Nous allons relever le défi de ne jouer aucun match dans un stade vide« , a ensuite promis le patron du Cocan, François Amichia.