Société

Togo : « Les balayeurs de rue effectuent un travail difficile »

Les usagers de la route jettent leurs déchets le long de la chaussée. Eux, ils sont chargés de les ramasser et de nettoyer les trottoirs. Pas du tout plaisant comme boulot. Mais par la force des choses, ils sont devenus les anges gardiens des routes togolaises. Allusion aux cantonniers, communément appelés balayeurs de rue.

« Les cantonniers effectuent ce travail difficile. Ils sont plusieurs milliers à être déployés chaque jour sur l’ensemble du réseau », indique Le Messager paru mercredi.

Cantonnage, souligne l’hebdomadaire togolais, est l’un des moyens phares qui maintiennent les voies du Togo propres et accessibles. Il s’agit d’un projet d’accompagnement des communautés dans l’entretien manuel des routes et des pistes.

Dans sa mise en oeuvre, l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) et la Société autonome de financement de l’entretien routier (SAFER) collaborent sur ce projet qui a pour but de « maintenir les abords des chaussées, les ouvrages de drainage et d’assainissement dans un état de propreté permanent afin de garantir une visibilité sur les routes et pistes rurales et d’assurer le bon écoulement des eaux pluviales et de ruissellement ».

Spécifiquement, il est question de garantir la couverture en permanence du réseau pour desservir les populations rurales et désenclaver les zones retirées ; intervenir rapidement et à moindre coût pour stopper les dégradations des routes et pistes dès leur apparition ; créer de l’emploi pour freiner l’exode rural ; faciliter l’accès aux services sociaux de base.

Pour rappel, le réseau routier a été modernisé ces dernières années.

Pour vos publicités et couvertures médiatiques, joignez-nous au (+228) 90243980/70223686